Pour la deuxième fois, la galerie Anno Domini offre une exposition personnelle à Joseph Loughborough.
Pour la deuxième fois c'est un succès ! 

Vous pouvez visiter le Website de la Galerie Anno Domini ici : http://www.galleryad.com/index.php

Au sortir de son atelier, Loughborough est fier de présenter son dernier ensemble d’oeuvres »In
the Cave We Dance» (“ Dans la Caverne nous dansons ”) pour sa deuxième exposition
personnelle à la galerie Anno Domini en Californie. Ce titre évoque l'image de formes humaines
dionysiaques dans l'obscurité, peut-être encerclant et titubant autour d'un feu ou d’une lumière
d'une certaine sorte. Les nouvelles créations font écho et déforment ces visions d'un
rassemblement primitif avec une touche d'un épisode plus récent de l'histoire de l’art. Il s'appuie
sur l'iconographie et les thèmes évocateurs de la période de décadence de Berlin (en particulier le
théâtre et le cinéma des années 1920) comme un vecteur pour explorer «l'allégorie de la caverne»
de Platon dans lequel il questionne notre perception subjective de la réalité.
Le rendu des pièces fluctue entre une réalisation de traits expressifs et une superposition
déterminante de la feuille d'or en compositions géométriques planes. Cela reflète également les
braises de feu tandis que le fusain fonctionne comme un opposé parfait permettant d’encapsuler et
de mettre en valeur l'éclat métallique. L'or est souvent considéré comme une couleur opulente,
une complaisance excessive; alors que le fusain est peut-être l'un des matériaux les plus humbles.
Esthétiquement, le noir et l'or se complètent mutuellement comme des valeurs de l’inconnu,
l'éclairage ajoutant à la dichotomie de cette juxtaposition. Ces techniques sont utilisées à une
échelle ambitieuse dans cette série qui plonge dans les catacombes de la condition humaine.

Traduction Audrey Nicolau